Championnat de Tunisie

Une victoire qui tombe à pic pour les étoilés

Une victoire qui tombe à pic pour les étoilésLes performances footballistiques sont naturellement et étroitement tributaires des paramètres contextuels de chaque rencontre. A cet effet, avouons d’emblée que l’opposition de Samedi dernier face aux Soudanais d’Al Hilal transcendés de surcroit par un public survolté entassé massivement dans les arènes du stade « la perle bleue » ; avait une teneur psychologique grandement pesante à tous les points de vue pour les protégés de Juan Garrido. Ces derniers sortaient d’une série de contre-performances pratiquement sans précédent ponctuée par 4 sorties sans la moindre victoire et surtout avec 3 défaites d’affilée-une première dans les annales du club Sahélien depuis fort longtemps- dont une face justement à l’adversaire du jour Al Hilal du Soudan qui avait réalisé la première victoire Soudanaise en terre Tunisienne.

Jouer sur ESS?+65000 Evénements Pré Match ! Bonus premier dépôt 365% ! ++ Freebet 🤑 !

De fait, les coéquipiers de Bdiri- insolitement meilleur homme sur le terrain ! – ont foulé la pelouse d’Om Dormane avec la certitude qu’une énième désillusion compromettrait considérablement leurs chances de passer au quart de finale de la ligue des champions ; et surtout replongerait le club de nouveau dans les méandres d’un gouffre à haut risque.

De leur côté, les Soudanais, galvanisés par leur surprenante première victoire ou plutôt exploit à Rades face aux étoilés, voulaient ardemment continuer sur leur lancée et pourquoi pas mettre un pied en quart de finale de la compétition suprême.

                                     Ils ont joué avec le feu !

La première période a été nettement en faveur des Soudanais face à des Sahéliens visiblement prudents et adoptant un bloc bas cantonné dans leur moitié du terrain ; dans l’intention de juguler les assauts offensifs des Joueurs d’Al Hilal alertes et vifs techniquement au point de donner l’impression qu’ils ont fait le déplacement au Soudan dans l’intention de ramener un point. Même Coulibaly qui portait les espoirs des étoilés après sa sortie intéressante face au CA, on le voyait très souvent revenir aux derniers 20 mètres pour épauler ses coéquipiers dans les phases de récupération et de couverture. Du coup, l’arrière garde de l’Etoile composée du trio axial Boughattas, Sellami et Konaté subissait en permanence les assauts des attaquants Soudanais commettant par moments des bévues préjudiciables. D’ailleurs, l’unique but d’Al Hilal œuvre de Becha a été encaissé suite justement à une flagrante erreur de marquage de la part du Malien Konaté- vivement la fin du bail de ce dernier en Juin prochain ! – Les étoilés ont pu éviter le pire lors de cette première période grâce aux parades époustouflantes d’un Bdiri ressuscité et sortant probablement sa meilleure sortie depuis sa venue à l’Etoile.

                                      Kechrida, le mal-aimé de « luxe » de Garrido !

Le technicien Espagnol commence clairement à exaspérer la sphère de l’Etoile par ses changements permanents de la formation rentrante, ses erreurs de casting devenues récurrentes parfois même étonnantes. A cet égard, pour la seconde fois consécutive (la première était face au CA) il prend tout le monde à contre-pied et relègue Wajdi Kechrida- meilleur latéral droit du championnat à l’heure actuelle- au statut de remplaçant de luxe, lui préférant un Maher Hannachi certes volontaire mais visiblement au bout du rouleau physiquement et s’acheminant vers un véritable crépuscule de sa carrière. On parle même de relation glaciale entre l’international Tunisien et le timonier Espagnol d’après les aveux même de certains proches de l’équipe. On reproche à Kechrida d’avoir la tête ailleurs et de se focaliser totalement sur un possible départ sous d’autres cieux. Son incorporation à la place d’un Hannachi hors du coup et lessivé physiquement ; a fait clairement perdre à l’Etoile un changement plus judicieux. D’ailleurs, l’entrée de Kechrida a été manifestement bénéfique au jeu de l’Etoile en lui conférant plus de rapidité et de profondeur avec ses montées sur le flanc droit et sa générosité.

                                Une seconde période plutôt « pragmatique » !

L’entraineur de l’Etoile a eu le mérite de rectifier le tir en 2ème mi-temps- un des observateurs avérés a même affirmé que Garrido commet certaines erreurs mais il a le mérite d’apporter les correctifs nécessaires en temps voulu ! – en faisant sortir Konaté et en injectant Darwin afin de donner plus de profondeur, de rapidité et de technicité au jeu de l’équipe. Un changement salutaire, puisque le Vénézuélien a été d’un grand apport sur le couloir gauche par sa vivacité et sa percussion. Son « assist » à l’adresse de Msakni à la 71’- un véritable caviar- a permis à ce dernier de sceller le sort de la rencontre en faveur de son équipe.

Entretemps, les coéquipiers de B Amor ont su lors de cette seconde période gérer intelligemment le tempo des débats avec un miroitement entre un bloc bas et un bloc médian tout en tentant de placer des contres rapides et de profiter des espaces laissés par les Soudanais « On a su profiter des erreurs de nos adversaires en seconde période pour arracher une victoire difficile mais salutaire qui nous a permis de récupérer notre statut de leader » a déclaré Juan Garrido à l’issue de la rencontre. Le coach Egyptien d’Al Hilal Hamada Sedki a déploré le manque de réussite de ses joueurs « Nous nous sommes crées un nombre important d’occasions de but mais la réussite nous a fait défaut. Désormais, il va falloir arracher deux victoires face à Al Ahly et Platinum ».

Au final, les protégés de Garrido ont eu le mérite de renverser la vapeur dans un contexte assez hostile à tous les points de vue et de ramener une victoire méritée d’un terrain difficile lui ouvrant les portes de la qualification au quart de finale de la LDC, puisqu’il suffit désormais aux étoilés d’assurer une seule victoire sur ses deux prochaines rencontres respectivement face à Al Ahly d’Egypte et à Platinum.

Cependant, il va falloir composer avec une circonstance épineuse et regrettable après l’expulsion de Bdiri, puisqu’à l’occasion de la prochaine sortie face à Al Ahly en Egypte le staff technique de l’Etoile ne dispose qu’un seul portier en la personne de Krir, le 3ème gardien de but inscrit dans la liste Africaine Walid Kridène est indisponible pour de longs mois après sa méchante blessure aux ligaments croisés.

La part de responsabilité de l’Establishment de l’Etoile est criarde dans cette situation inextricable voire préjudiciable en inscrivant un Selto calamiteux sur toute la ligne à la place de l’excellent keeper délaissé inexplicablement Alaeddine Ayoub recruté l’été dernier d’un club divisionnaire Italien. Responsables et staff technique de l’Etoile n’ont qu’à croiser superstitieusement les doigts pour qu’aucun pépin ne survient au seul portier en place Achref Krir.

Jouer sur ESS?+65000 Evénements Pré Match ! Bonus premier dépôt 365% ! ++ Freebet 🤑 !

L’Etoile est-elle capable de remporter la ligue des champions ? Live

  • Oui
    85% 6 / 7
  • Non
    14% 1 / 7

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité